Donald Kaberuka

Redonner de l’espoir aux enfants d’Afrique

Au tournant du 20e siècle, nous savons tous que - même dans certains des pays riches d’Afrique – on trouve encore jusqu'à 30% des enfants qui n'ont jamais atteint l'âge de cinq ans. Aujourd'hui, des millions d'enfants ne vont toujours pas à l'école et continuent d’aller au lit affamés, une faim qui à son tour retardera le développement de leurs cerveaux et impactera négativement leurs notes à l’école et in fine leurs perspectives de carrière. Beaucoup d'enfants travaillent encore dans des conditions inacceptables. Beaucoup d’entre eux sont victimes de traite et souvent meurent dans des États fragiles, et dans les pays en guerre ou en conflit prolongé.

Afrique : de continent « désespéré », « émergent », à « prometteur »

A propos de l'économie africaine, il y a beaucoup de points de vue différents. Il y en a au moins quatre. Le premier parle de l’ « Afrique émergente », peu importe ce que cela peut signifier. Le second point de vue reconnaît que l'Afrique enregistre une croissance de plus en plus rapide, mais il s’agit d’un faux décollage.  Le troisième point de vue dit que l'Afrique est en croissance, mais de quelle Afrique parle-t-on ? En dépit de la croissance, il y a peu d’emplois créés, et peu d’opportunités. Bref, nous sommes loin de la transformation. Le quatrième et dernier point de vue est que l'Afrique n'est pas un seul pays : ce sont 54 économies avec des dotations différentes les unes des autres.