Chris Hattingh

Afrique du Sud : ouverture du ciel et décollage du tourisme

En 2013, Israël avait signé un accord «Ciel ouvert» (Open sky) avec l'Union Européenne. Les objectifs étaient d'augmenter le nombre de compagnies aériennes étrangères opérant dans le pays, accroître le nombre de routes desservies, réduire les tarifs et stimuler le tourisme. Depuis, le nombre total de billets internationaux d'Israël a augmenté de 46% entre 2012 et 2016, passant de 6 441 569 à 9 399 299. La capacité a encore augmenté pour atteindre un record de 11 041 535 en 2017[1]. Imaginez ce que Open Sky pourrait apporter à l'industrie du tourisme en Afrique du Sud !

Hausse du salaire minimum : une baguette magique ?

Quel comptable, digne de ce nom, préconiserait-il de dépenser  de manière irresponsable l’argent que vous n’avez pas et, le jour venu de rendre des comptes, adopterait la politique de l’autruche ? C'est exactement la voie suivie par le président socialiste du Venezuela, Nicolas Maduro, tout au long de son mandat et dans laquelle il persiste avec sa décision d’augmenter de 40% le salaire minimum du pays à partir de début 2018.

Le monopole du secteur électrique épuise les Sud-africains !

Quelle est la différence fondamentale entre un monopole soutenu par l'État et un monopole émergeant du marché? Le premier s’appuie sur l'Etat qui le renfloue, via l’argent du contribuable, pour combler ses déficits et le protèger de la concurrence des rivaux potentiels via la législation. Dans le second cas, une entreprise privée ne peut gagner de position de monopole que si elle offre de meilleurs services et produits aux consommateurs. Lorsqu'une entité est protégée par la législation, elle devient systématiquement un monopole. En revanche, si une entreprise privée occupe une position dominante sur le marché, c'est parce qu'elle est plus compétitive que ses concurrents.

Comment restaurer les fondements de la liberté

La légitimité de la liberté repose sur la nature de l'homme, non sur des «vérités évidentes» ou sur des «droits attribués par Dieu». C'est l'argument que Richard Ebeling défend dans son essai intitulé «Restaurer les fondements de la liberté». Les fondements respectifs de la vérité évidente et des droits d’ordre divin ont donné naissance à la tradition de la liberté individuelle, mais l'utilisation de ces arguments n'est plus désormais pertinente.

Taxis vs Uber : redonnons la liberté au consommateur

Les chauffeurs de taxi n’hésitent pas à descendre dans les rues de Johannesburg et à perturber le trafic routier, notamment vers des points sensibles tels que l'aéroport international. Quelles sont leurs revendications ? Ils protestent en fait contre l'utilisation de l'application Uber qui, selon eux, « vole leurs emplois ». Ils déclarent qu'ils ont épuisé tous les recours auprès du gouvernement puisque leurs appels n’ont pas été entendus. Il était donc temps de prendre les choses en main et d'utiliser leur propre force pour empêcher les transactions volontaires entre Uber et ses clients.