Chris Hattingh

Afrique du Sud : un taux de chômage historique !

Afrique du Sud : un taux de chômage historique !

Ce n’est pas en légiférant que l’on peut sortir les gens de la pauvreté. La richesse ne se décrète pas ! De même, des emplois existants ne peuvent pas être règlementés. Les emplois doivent être créés par des entrepreneurs privés et, actuellement, le gouvernement sud-africain étouffe la capacité des entreprises à créer des emplois en alourdissant de plus en plus la charge imposée aux employeurs et aux chômeurs.  Comment ?

Socialisme au Venezuela : une tragédie humaine !

Ville colorée Venézuéla-socialisme, tragédie humaine

Après des élections entachées par un boycott de l'opposition et des accusations de truquage des votes, Nicolás Maduro a été désigné pour un second mandat à la présidence du Venezuela. L'ensemble du processus électoral et son résultat ont provoqué de grandes manifestations anti-Maduro. Au lieu de dialoguer avec l’opposition, le gouvernement de Maduro a choisi la répression violente des manifestants.

Inégalités : le faux combat d’Oxfam

Selon Oxfam, tous les deux jours un nouveau milliardaire émergeait en 2018. Quel phénomène incroyable et remarquable ! Jamais les gens n'ont créé autant de richesses pour eux-mêmes grâce aux entreprises et aux échanges. Avant l'avènement du capitalisme, la force était le seul moyen de créer de la richesse. Pourquoi dénonçons-nous les effets remarquables de la liberté, à savoir que vous pouvez créer de la richesse en produisant des biens et des services pour les autres?

Sommes-nous les proies des entrepreneurs ?

Ann Crotty, dans un article du Financial Mail intitulé Le prix que nous payons pour la cupidité d’Apple), dépeint la compagnie Apple comme un fléau pour notre civilisation, une structure qui ne fait que prendre sans rien donner en retour. Outre l’argument selon lequel les entreprises doivent «redonner» (évidence dans les articles attaquant le capitalisme et le profit), le plus gros problème de l'argumentaire de Mme Crotty est qu’il est fondé sur la prémisse selon laquelle Apple aurait « braqué » une arme sur la tête de ses clients pour les forcer à lui remettre leur argent.

Pas de droits de propriété, pas d’investissements !

Le président d’Afrique du Sud, Ramaphosa, a récemment envoyé quatre personnes chargées de la promotion des investissements étrangers. Leur mission était de lever 100 milliards de dollars d’investissements au cours des cinq prochaines années. L’un de ces émissaires, l’ancien ministre des Finances, Trevor Manuel, s’est étonné que la question foncière soit un réel frein pour les investisseurs. Cela semblait pourtant évident alors que l'article 25 de la Constitution doit être amendé, supprimant ainsi la garantie des droits de propriété. Pourquoi un investisseur rationnel choisirait-il de mettre en péril son argent et ses biens en investissant en Afrique du Sud?