Chofor Che

Les défis de la création d’une Cour africaine de justice et des droits de l’homme

Dans un sommet historique, début 2015, les ministres des pays membres de l'Union Africaine (UA) manifestaient solennellement leur désir de créer une Cour africaine de justice et des droits de l'homme (Cour africaine de justice). Cette annonce intervient suite à plusieurs contestations à l'égard du rôle biaisé joué par la Cour pénale internationale (CPI), particulièrement lors des jugements des dirigeants africains.

Cameroun : Que vaut le plan d’urgence pour la croissance ?

Le 9 décembre 2014, le Président du Cameroun, Paul Biya, a présidé son deuxième Conseil des ministres depuis 2 ans. Selon le Cameroun Tribune, du 11 décembre, c’était une occasion pour le Chef de l'État de souligner quelques-unes des mauvaises pratiques de certains membres du gouvernement, qui maintiennent le pays dans le sous-développement. Au cours de cette réunion, le Président a annoncé la mise en place d'un plan de développement sur trois ans appelé « plan d'urgence » dans le but d'accélérer la croissance et d’améliorer le niveau de vie de la population camerounaise.

Comment stopper le tripatouillage des Constitutions en Afrique?

La révision ou la modification de la constitution d’un l'État est un acte important, surtout si c’est pour l’intérêt de la nation. Toutefois, il y a eu souvent une manipulation aléatoire des dispositions fondamentales des constitutions en Afrique et cela pour des intérêts personnels. Le cas du Burkina Faso qui a été plongé dans la tourmente politique, le cas récent du Togo, sont des exemples flagrants.

Cameroun : Remédier à la sous-utilisation du budget d’investissement public

Depuis plusieurs années maintenant, le Cameroun est confronté à une sous-utilisation grave de son Budget d'investissement public (PIB). Les fonds alloués à l'investissement public au Cameroun ont été curieusement sous-utilisés alors que l'Etat peine sous le fardeau de graves problèmes de développement et d'infrastructure. En 2013, le taux d'exécution a été plus faible en raison de la mise en place d’un système de budget dont le modus operandi n'a pas été bien compris par de nombreux agents de l'État.

CEMAC : Sortir du bourbier de l’urbanisation anarchique

La Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC) est une organisation des États de l'Afrique centrale créée par le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la République du Congo, la Guinée équatoriale et le Gabon, pour promouvoir l'intégration économique entre les pays qui partagent une monnaie commune, le franc CFA. Les objectifs de la CEMAC sont la promotion le commerce, la mise en place d'un véritable marché commun, et une plus grande solidarité entre les peuples et vers les pays et régions les plus démunis.