Angus Deaton

L’aide aux pays pauvres empêche leur développement

L’éducation que j’ai reçue enfant en Écosse m’a disposé à voir les policiers comme des alliés à qui je pouvais demander de l’aide quand j’en avais besoin. Imaginez ma surprise lorsque à l’occasion de ma première visite à 19 ans aux Etats-Unis, j’ai été abreuvé par un flot d’injures de la part d’un policier dirigeant la circulation à Times Square et à qui j’avais demandé se trouvait la poste la plus proche. Dans mon désarroi, j’ai mis les documents urgents de mon employeur dans une poubelle qui, à mes yeux, ressemblait à une boîte aux lettres.