AHOUANGANSI Mauriac

Bénin : Rejet historique du projet de constitution par le Parlement

Le 15 mars 2017, le Gouvernement béninois a transmis à l’Assemblée nationale un projet de révision de la constitution datant du 11 décembre 1990 pour un examen en procédure d’urgence. Malgré la mise en place, il y a quelques mois, d’une commission qui a donné son avis sur les différentes réformes envisagées, ce projet a été rejeté le 5 avril 2017 par les députés. Alors que le candidat Patrice Talon avait annoncé cette révision et avait été élu sur cette base,  pourquoi  son projet a finalement été rejeté?

Bénin : Les déguerpis des espaces publics sombrent dans l’oubli

A l’instar de plusieurs pays africains, le Bénin a lancé une opération de déguerpissement qui est rentrée dans sa phase active depuis le 4 janvier. Ces opérations sont justifiées, par le pouvoir central, au nom de la récupération du domaine public, de l'aménagement urbain et surtout la lutte contre l'informel. Si les objectifs de cette opération peuvent sembler justifiés, au vu de l’anarchie qui règne, il faudrait comprendre comment en est-on arrive ?

Bénin: la présomption d’innocence n’exclut pas la transparence

Depuis l'avènement du nouveau régime dit de "la rupture" au Bénin, de profonds changements sont annoncés dans tous les secteurs. C'est à ce titre que des audits ont été commandités afin de recenser les prévarications de l'ancien régime et d'engager une lutte contre la corruption. Mais à la surprise générale le ministre  de la justice a annoncé le 08 novembre 2016 le refus  du gouvernement de publier les résultats d’audits commandités dans les Sociétés et offices d’Etat.

Un ou deux mandats présidentiels: un faux débat !

Les élections de février et mars 2016 ont consacré la tradition de l’alternance au sommet de l’état béninois en se soldant par l’élection du Président Patrice Talon. Ce dernier a annoncé une vague importante de réformes. L’une d’entre elles retient particulièrement l’attention et polarise le débat sur le mandat présidentiel unique de sept ans : faut-il aller vers cette réforme ou garder le mandat de 5 ans renouvelable une seule fois?

Bons et mauvais dictateurs africains selon les Occidentaux

Récemment, plusieurs dirigeants africains ont été réinvestis présidents à la tête de régimes « démocratiques » (Idriss Deby Itno, Dénis Sassou Ngesso, Pierre Nkurunziza, Yoweri Museveni).  Leur point commun est d’avoir tous fait plus de deux mandats et continuent de contrôler le pouvoir, ce qui est contraire à l’esprit démocratique.