Derniers billets

Fuite des cerveaux en Afrique : ampleur et piste de solutions

Mumpasi Lututala (2012)[1] définit l’exode de cerveaux en Afrique comme étant le départ des Africains qualifiés à l’étranger. Il s’agit des migrants qui ont des qualifications professionnelles avérées : professeurs d’université, médecins, enseignants, ingénieurs, chercheurs, artistes, sportifs, etc. Au regard de la nouvelle donne des économies du savoir (Dia 2005)[2], que faut-il faire ?

Côte d’Ivoire : le régime présidentiel un obstacle au développement

A quelques mois des élections présidentielles en Côte d’Ivoire, les différentes forces politiques se mobilisent. Le parti au pouvoir comme les partis d’oppositions, promettent un avenir radieux pour les cinq années à venir avec à la clé (pour  certains) une émergence à l’horizon 2020. Mais, force est de constater que les discours abordent de nombreux sujets (emploi, réconciliation, développement etc.) sans toucher à l’essentiel : le terreau institutionnel base du changement : le régime politique. Peu importe qui sera le prochain président, si le système présidentialiste actuel est maintenu, la Côte d’Ivoire est condamnée à rester à la traine.

RDC : parlons plutôt de qualité de la croissance

Selon les perspectives du Fonds monétaire international (FMI), l’économie congolaise devrait croître de 10,4% en 2015 contre 8,9 en 2014. Des chiffres qui font rêver. Le 25 mars dernier, le gouvernement congolais a réuni tous ses partenaires au développement et les représentants du peuple pour rendre compte de ce qu’il a réalisé et continue à réaliser. Ceci avec beaucoup d’autosatisfaction, surtout que ses partenaires sont contents des performances du pays. Exercice de communication louable. Cependant, l’auto-satisfecit gouvernemental cache beaucoup de difficultés de ce pays.

L’Afrique de nos rêves…

Beaucoup d'Africains ont oublié qu'ils sont africains! Pour qu’ils arrivent à trouver des solutions aux problèmes qu’ils subissent, ils doivent en comprendre les causes profondes, et appliquer des solutions locales appropriées. La cause fondamentale des pires problèmes réside dans la lutte pour le pouvoir politique, exacerbée par les héritages du colonialisme. Celui-ci fait  maintenant partie du passé. Parmi cet héritage, ce qui mérite notre attention est de comprendre l’origine des conflits qui minent le continent. Nombre d’entre eux sont liés au fait que les Africains ont oublié qu'ils sont africains.

Pourquoi les Étas-Unis doivent renoncer à la guère terrestre contre l’État Islamique (EIIL)

Les appels des conservateurs à une intervention plus musclée pour détruire l’État Islamique d’Irak et du Levant (EIIL) se font de plus en plus pressants et ne feront que croître à l’approche de la campagne de la prochaine présidentielle. Bien que le public américain ait identifié le groupe militant islamique comme une menace importante et exige que des mesures soient prises, une autre guerre terrestre menée par les États-Unis serait une mauvaise réponse. La guerre est inutile, désastreuse, coûteuse et contre-productive.