Derniers billets

Politique en Afrique : Les religieux, dindons de la farce ?

La question du religieux est très sensible en Afrique la quasi-totalité de la population est croyante. Les hommes de Dieu sont musulmans, chrétiens ou animistes. La religion est presque partout sous différentes formes. Les hommes politiques s’en éloignent ou s’en servent en fonction de leurs intérêts. Et ces religieux : sont-ils les dindons de la farce ou des complices ?

Une idéologie alternative contre la radicalisation au Kenya

Lorsque les rapports sont tombés confirmant que Mohamed Abdullahi Abdirahim, juriste de formation et fils du chef du gouvernement à Mandera, était le cerveau de l'attaque terroriste brutale qui a tué 148 étudiants à Garissa University College, le 2 avril 2015, l'ensemble du pays a été choqué. La conscience de la nation a été piquée au vif et un message subtil mais glacial a été envoyé : personne, indépendamment de son statut social n’est à l'abri de tomber dans la radicalisation et l'idéologie extrémiste.

Des rêves économiques communs pour lutter contre la xénophobie

Les attaques xénophobes en Afrique du Sud interpellent sur les rêves qui peuvent unir le continent. En effet, les attaques contre les travailleurs migrants ne sont pas un problème sud-africain, mais un problème africain. Ce dernier se traduit par la radicalisation de la jeunesse enrôlée dans des milices ou encore la fuite en avant de centaines d'Africains périssant dans la mer Méditerranée.

A quand l’intégration financière en Afrique centrale?

Les marchés financiers africains ont connu un essor remarquable depuis le début des années 1990. Selon un article, daté du 2 avril 2015 paru au quotidien Thisday Live, avant 1989, il y avait seulement huit marchés boursiers en Afrique dont trois en Afrique du Nord et cinq en Afrique sub-saharienne. Aujourd'hui, on compte plus de 22 bourses en Afrique. Parallèlement à l'expansion rapide des marchés boursiers sur le continent, il y a eu également une croissance significative de la capitalisation boursière et le nombre de sociétés cotées. À l'heure actuelle, plus de la moitié des 54 pays du continent ont créé des bourses des valeurs mobilières. Toutefois, la région d'Afrique centrale n'a pas bénéficié de cette évolution.

Afrique du Sud : La nécessaire évaluation des lois et des politiques

Les gouvernements ne font pas « juste » des lois. Ils pensent beaucoup et dur avant de prendre leurs décisions. Ils fondent les politiques sur l'opinion publique et les avis des experts, ils évaluent les projets et les effets probables des lois. Le suivi professionnel des coûts et des conséquences leur permet de prévenir les échecs.